Devriez-vous acheter une maison avec une inflation en hausse ? – Conseiller Forbes

Devriez-vous acheter une maison avec une inflation en hausse ?  – Conseiller Forbes

Note éditoriale : Nous gagnons une commission sur les liens partenaires sur Forbes Advisor. Les commissions n’affectent pas les opinions ou les évaluations de nos rédacteurs.

Si vous êtes un acheteur d’une première maison, l’économie actuelle pourrait mettre un frein à vos rêves d’accession à la propriété. Avec la hausse des prix de l’immobilier et l’inflation qui fait grimper le coût des dépenses de base de la vie, est-ce vraiment le moment de plonger dans votre premier prêt hypothécaire ? Et si vous attendez, pourriez-vous être complètement éliminé du marché ?

La bonne nouvelle est que, selon les experts, les premiers acheteurs bénéficient encore de plusieurs avantages dans le marché actuel de l’habitation s’ils choisissent d’acheter.

Bien que contracter un prêt hypothécaire n’ait peut-être pas de sens pour tous les acheteurs en ce moment, voici comment mieux comprendre ce qui se passe sur le marché du logement et des conseils pour tirer le meilleur parti de votre recherche de maison, malgré le marché inflationniste.

Les arguments en faveur de l’achat d’une maison maintenant

Regarder des annonces immobilières peut être amusant. Dans le confort de votre canapé, vous pouvez faire défiler des photos de maisons parfaites dans de beaux quartiers et imaginer ce que vous ressentirez en déchargeant vos courses dans ce tout nouveau réfrigérateur côte à côte en acier inoxydable.

Mais ensuite, il y a l’inconvénient de regarder ces listes. Vos maisons préférées s’envolent probablement du marché en quelques heures, voire quelques jours. Les maisons se vendent au-dessus du prix d’inscription, parfois des centaines de milliers de dollars de plus. Et les courses que vous voulez mettre dans ce réfrigérateur coûtent plus cher chaque semaine grâce à l’inflation.

Mais Mark Zipperer, courtier en chef et fondateur de The Zip Group à Chicago, dit qu’il y a souvent une chose à laquelle ses acheteurs ne pensent pas dans le marché immobilier en évolution rapide d’aujourd’hui.

« Lorsqu’un acheteur pour la première fois me dit qu’il n’est pas sûr d’acheter sur ce marché, je demande toujours : ‘Votre loyer baisse-t-il ?’ », déclare Zipperer. « Un paiement hypothécaire prévisible chaque mois vous aide non seulement à vous protéger contre la hausse des prix ailleurs dans l’économie. Les propriétaires ont généralement une valeur nette 40 fois supérieure à celle des locataires. Acheter, même si vous devez commencer petit, est un moyen de créer de la richesse.

Mais comment exactement dépenser de l’argent pour entrer dans votre première maison vous aide-t-il à créer de la richesse ?

  • Construire des capitaux propres contre payer un loyer. Chaque fois que vous effectuez un versement hypothécaire, vous accumulez essentiellement un peu de valeur nette dans votre maison, tant qu’il n’y a pas de crise immobilière. Chaque mois que vous payez un loyer, vous ne faites que renforcer la valeur nette de votre propriétaire.
  • Déduction des intérêts hypothécaires. L’accession à la propriété vous permet de déduire chaque année vos intérêts hypothécaires et vos impôts fonciers sur vos impôts fédéraux, ce qui peut réduire votre impôt à payer et libérer de l’argent pour la retraite et l’épargne d’urgence.
  • Appréciation. Votre valeur nette augmente lorsque la valeur de votre maison augmente. Dans le marché actuel, où l’offre de logements et les taux d’intérêt sont bas, les prix des maisons continuent d’augmenter, ce qui augmente votre valeur nette et votre valeur de revente future.

Pourtant, même lorsque Zipperer partage ces avantages avec des acheteurs potentiels, certains craignent qu’ils n’obtiennent moins de maison qu’ils ne le souhaitent en achetant ce qu’ils peuvent se permettre.

Pour ces acheteurs, Zipperer indique que non seulement les prix des maisons ne baissent pas, étant donné que les prix de février 2022 ont augmenté de 14 % par rapport à il y a un an. Il dit que les acheteurs doivent également penser à commencer quelque part afin qu’ils puissent se rendre là où ils veulent aller.

«Peu d’entre nous ont la chance d’acheter la maison de nos rêves lors de notre première sortie», dit-il. “Alors, au lieu de penser à obtenir tout ce que vous voulez, pensez à trouver votre point idéal. Vous pouvez travailler avec un agent immobilier pour trouver un équilibre entre la taille de la maison, le prix, les caractéristiques et le quartier. »

Perspective sur la hausse des taux d’intérêt

Même si vous êtes prêt à trouver une maison qui atteint ce point idéal mentionné par Zipperer, vous pourriez toujours vous inquiéter de la hausse des taux d’intérêt. Serez-vous même en mesure d’acheter votre première maison si les taux continuent d’augmenter ?

Prendre le coeur. Les experts disent que même si les taux vont augmenter, les taux hypothécaires sont toujours à des niveaux historiquement bas.

“Les taux hypothécaires fixes ont augmenté récemment, mais restent inférieurs à 4 %”, déclare Bob Griffith, directeur général des services à domicile chez Houwzer. “Des taux plus bas signifient des mensualités moins élevées, et les taux fixes ne changent pas pendant la durée du prêt.”

Mais qu’est-ce que les taux d’intérêt d’aujourd’hui signifient pour votre paiement mensuel sur votre première hypothèque? Il aide à mettre les taux d’aujourd’hui en perspective en les comparant aux décennies passées.

Voici comment se compare le taux élevé de trois pour cent d’aujourd’hui pour une hypothèque fixe de 30 ans sur la base des données de Freddie Mac (remarque : les chiffres ont été arrondis au nombre entier le plus proche) :

années 1970 : 9,03 %

années 1980 : 12,70 %

années 1990 : 8,12%

années 2000 : 6,29 %

Années 2010 : 4,09 %

2020 : 3,11 %

2021 : 2,96 %

2022 (cumul annuel) : 3,61 %

Donc, en considérant un prix médian d’une maison de 300 000 $ (ce qui est exact pour 2022), voici combien serait votre versement hypothécaire à taux fixe sur 30 ans par mois :

Années 1970 (9,03%) : 2 299 $

Années 1980 (12,70%) : 3 085 $

Années 1990 (8,12 %) : 2 115 $

Années 2000 (6,29%) : 1 762 $

Années 2010 (4,09%) : 1 375 $

2020 (3,11 %) : 1 218 $

2021 (2,96 %) : 1 195 $

2022 (3,61 %) : 1 297 $

Remarque : Les chiffres supposent un acompte de 5 % et une hypothèque de 285 000 $ et n’incluent pas les taxes, l’assurance ou le PMI, le cas échéant.

Avantages et inconvénients d’acheter sur le marché actuel

Même si les données ci-dessus plaident en faveur de l’achat de votre première maison dans le marché immobilier tourbillonnant d’aujourd’hui, ce n’est pas la bonne décision pour chaque acheteur. Voici quelques critères que vous pouvez utiliser pour vous aider à évaluer si votre désir d’acheter se traduit par une sage décision financière et émotionnelle :

Vous pourriez envisager d’acheter maintenant si :

  • Un versement hypothécaire serait inférieur à un loyer. Faites vos devoirs et déterminez si la location ou l’achat a du sens sur votre marché. UNE calculateur loyer vs achat peut vous aider à calculer les chiffres.
  • Vous avez un acompte épargné. Vous avez fait vos recherches et savez combien vous voulez mettre de côté, les types de prêts hypothécaires que vous pouvez obtenir et vous avez déjà épargné l’argent à la banque.
  • Vous êtes pré-approuvé pour un prêt hypothécaire. L’approbation préalable indique aux vendeurs que vous êtes sérieux au sujet d’une offre et donne également vos paramètres sur la quantité de maison que vous pouvez acheter.
  • Vous êtes prêt à être patient. Il est possible que vous deviez faire plusieurs offres sur plusieurs maisons avant d’avoir une offre acceptée. Ne pas se sentir pressé ou sous pression vous aidera à économiser de l’argent en ne dépensant pas trop et vous aidera à rester sain d’esprit lorsque vous magasinez.

Vous pourriez envisager d’attendre avant d’acheter si :

  • La location est toujours une bonne affaire sur votre marché. Si la location peut vous faire économiser de l’argent par rapport à l’achat, envisagez d’économiser la différence entre votre loyer et un prêt hypothécaire chaque mois pour votre mise de fonds.
  • Vous êtes aux prises avec un acompte. Si vous voulez un peu plus à la banque avant de verser une mise de fonds sur votre première maison, vous feriez peut-être mieux de constituer votre épargne et de rechercher des programmes d’aide à la mise de fonds.
  • Vous pourriez utiliser un peu de temps pour améliorer vos finances. Le remboursement de vos dettes, l’augmentation de votre pointage de crédit et la constitution de votre épargne d’urgence pourraient vous rapporter un meilleur taux d’intérêt à l’avenir.
  • L’achat d’une maison et l’accession à la propriété vous stressent. Si vous perdez le sommeil la nuit à cause de l’achat dans un marché en évolution rapide et que vous effectuez ensuite ce paiement hypothécaire chaque mois, mettre un frein à votre propriété pourrait en fait vous aider à vous sentir mieux.

3 conseils pour acheter une maison sur le marché actuel

Pour ceux qui souhaitent acheter une maison dans le marché des vendeurs d’aujourd’hui, il reste encore beaucoup de planification à faire pour s’assurer de prendre une décision éclairée. Voici trois conseils pour vous guider vers la maison de vos rêves :

1. Faites vos recherches et connaissez vos limites

Si vous n’avez pas suivi le processus de préapprobation hypothécaire, vous pourriez avoir un réveil brutal lorsque la maison de vos rêves se situe dans votre fourchette de prix. Vous pouvez vous épargner ce chagrin d’amour en faisant des recherches sur votre marché local et en vérifiant votre pouvoir d’achat avant de commencer votre recherche de maison.

« Nous ne voulons jamais voir les gens se mettre au-dessus de leurs têtes ou les faire perdre du temps à regarder des endroits qu’ils ne peuvent pas se permettre », déclare Leif Boyd, directeur de la production, ventes au détail chez AmeriSave Mortgage Corporation.

Vous pouvez utiliser les moteurs de recherche immobilière en ligne pour obtenir une image claire du marché dans la région où vous souhaitez acheter. Ensuite, trouvez un prêteur et obtenez une pré-approbation pour un prêt hypothécaire avant de commencer à magasiner. L’approbation préalable examinera l’ensemble de votre situation financière et vous donnera une limite d’emprunt que vous pouvez utiliser pour maintenir votre recherche de maison selon vos moyens. Et dans un marché concurrentiel, votre agent immobilier devra peut-être soumettre votre lettre de pré-approbation avec toute offre que vous ferez.

2. Pensez aux quartiers émergents

“Beaucoup de gens veulent des maisons plug-and-play avec toutes les cloches et sifflets, mais vous en obtiendrez souvent plus si vous êtes prêt à élargir votre recherche”, explique Mark Zipperer du Zip Group.

Lire la suite: 10 villes les plus abordables pour acheter une maison en 2022

Il conseille souvent à ses clients de rechercher des maisons qui nécessiteraient un peu de travail, en particulier dans les quartiers émergents. « Ensuite, vous pouvez entrer dans une maison à bon prix, la réparer et vous impliquer dans les groupes de quartier avec d’autres propriétaires », dit-il. “La construction de la valeur nette du quartier est une opportunité négligée pour les acheteurs de construire la valeur nette de leur maison.”

L’équité du quartier est essentiellement à quel point un certain quartier est souhaitable pour les propriétaires. Des facteurs tels que la propreté, le potentiel piétonnier, l’attrait extérieur, les écoles, l’accès aux transports en commun et la sécurité générale peuvent faire ou défaire la décision d’un acheteur d’acheter une maison.

3. Soyez flexible avec le type de maison

Quel locataire n’a pas à cœur une maison unifamiliale sans murs mitoyens ? Mais tout le monde le fait aussi, ce qui pourrait signifier que le type de maison que vous souhaitez a une prime. Zipperer dit que les acheteurs de son marché de Chicago en ont plus pour leur argent s’ils sont flexibles avec le type de maison qu’ils sont prêts à acheter.

“Notre marché a vu une bonne quantité de scénarios d’offres multiples sur les maisons unifamiliales, donc les acheteurs commencent à regarder des alternatives comme les condos et les maisons en rangée”, dit-il.

Même si les acheteurs peuvent hésiter face aux frais d’association de copropriétaires et aux murs mitoyens, ces types de maisons bénéficient souvent de taux d’assurance habitation plus bas et d’une communauté intégrée qui peut faire de l’accession à la propriété une joie quotidienne. Bien que les condos aient tendance à s’apprécier à un rythme plus lent que les maisons unifamiliales, ils restent un excellent moyen de commencer à constituer une valeur nette en tant que premier acheteur.

Et n’oubliez jamais : votre première maison ne doit pas nécessairement être la dernière. Vous pouvez créer de la valeur nette dans un condo, puis transformer cette valeur nette en une maison unifamiliale plus tard.

Leave a Comment